A propos Pr C. Siatka

Directeur général, généticien

Appel au don du SANG sur Nîmes

https://dondesang.efs.sante.fr/sites/default/files/logo_mini_110x110_0.pngAu cours des huit dernières semaines, l’Établissement français du sang est parvenu, grâce à la formidable mobilisation des donneurs, à répondre à tous les besoins de transfusion des patients.

Le déconfinement est aujourd’hui un nouveau défi pour l’EFS : les Français ont repris progressivement leurs activités et cette période marque une baisse importante de fréquentation sur nos collectes ces derniers jours.

Que vous soyez donneur de sang régulier ou que ce soit pour un premier don nous aurions besoin de votre mobilisation au sein de notre Maison du Don de Nîmes.

Hôpital Universitaire Caremeau

Place du Professeur Robert Debré

30942 Nîmes

  • Lundi et jeudi : 11h30-13h30 et 14h30-19h
    Mercredi et vendredi : 9h-13h30 et 14h30-17h
    2ème et 4ème samedi du mois : 8h30-16h

 

Vous pouvez prendre RDV par email à l’adresse https://dondesang.efs.sante.fr/sites/default/files/logo_mini_110x110_0.pngdondusangpm@efs.sante.fr ou par téléphone au 0800 972 100 (appel gratuit).

Vous pouvez également accéder à la liste de toutes les collectes à venir en cliquant sur le lient ci-dessous:

Où donner ? 

Au nom des patients, merci de votre aide !

La tribune du 14/05/2020

Une économie de pointe sacrifiée depuis des décennies

se rappelle douloureusement à nous

Par Philippe Berta, Christian Siatka, Barbara De Vos  |   |

Si le coronavirus interroge la place de l’homme dans la nature, il questionne aussi les priorités au regard de la recherche, de la santé et de l’économie. Le Pr Philippe Berta, (député du Gard, vice-président pôle Eurobiomed, président-fondateur École de l’ADN de Nîmes), Christian Siatka (directeur École de l’ADN de Nîmes) et Barbara De Vos (experte en projets innovants) pointent l’urgence à forger un écosystème national capable de réagir plus efficacement aux crises à venir, notamment en matière de biotechnologies santé, d’innovation ou de tissu industriel. Autant d’éléments concourant à la souveraineté de la nation dans des domaines stratégiques.

Article en ligne

(Crédits : DR)

COVID-19: développements en santé

COVID-19 les essais cliniques

  • Biophytis annonce l’autorisation par l’autorité de santé britannique (MHRA) pour démarrer son programme de développement clinique COVA qui va évaluer Sarconeos (BIO101) dans le traitement potentiel de l’insuffisance respiratoire aiguë associée au Covid-19.
    Cet essai clinique pivot international, de phase 2/3 randomisée, en double aveugle, contrôlée contre placebo, devrait démarrer dans les prochaines semaines au Royaume Uni, une fois obtenu l’accord des comités d’éthiques concernés.
    Il se déroulera en deux parties, la première ayant pour objectif d’évaluer la sécurité du traitement chez 50 patients et d’estimer le nombre à recruter dans la deuxième partie pour détecter un effet significatif de Sarconeos sur la fonction respiratoire.
  • Remdesivir in adults with severe COVID-19: a randomised,
    double-blind, placebo-controlled, multicentre trial

 

 

 

795 essais au 22 avril 2020

COVID-19 les stratégies de diagnostique clinique

Communiqué de presse – Mis en ligne le 18 mai 2020

 

mise à jour au 17/04/2020

Liste des réactifs de biologie moléculaire inscrits par l”HAS pour la détection du génome du SARS-CoV-2 par RT PCR (téléchargement)

Arrêté du 7 mars 2020 portant modification de la liste des actes et prestations mentionnée à l’article L. 162-1-7 du code de la sécurité sociale (inscription de la détection du génome du SARS-CoV-2 par RT PCR)

Version consolidée au 23 avril 2020

modalité de Détection du génome du SARS-CoV-2 par RT PCR
Les indications de prise en charge concernent les patients présentant des signes cliniques d’infection par le virus SARS-CoV-2 :
– patient suspecté d’être contaminé par ce virus selon les critères définis par l’Agence nationale de santé publique, sans signes de sévérité orientant vers une prise en charge hospitalière ;
– patient contaminé par ce virus et après disparition de tout signe clinique, dans le but de s’assurer de la fin de sa contamination (situation dite de « diagnostic de guérison »), un résultat négatif devant être confirmé par un second examen 48 heures après.
Dans ces situations :
– le prélèvement à privilégier est un prélèvement nasopharyngé des voies respiratoires hautes par écouvillonnage, ou des voies respiratoires basses (crachats ou liquide bronchoalvéolaire ) ;
– chaque prélèvement doit obligatoirement être accompagné de renseignements cliniques, en particulier ceux indiqués sur la fiche de renseignements du Centre national de référence des virus des infections respiratoires dont la grippe et notamment :
– Contexte : voyages récents à l’étranger, contact étroit avec un cas confirmé… ;
– Statut vaccinal pour la grippe saisonnière ;
– Signes cliniques évocateurs…
– Le résultat doit être transmis dans les 24 heures.
Le compte rendu doit préciser le dispositif médical de diagnostic in vitro utilisé qui doit détecter au moins deux séquences virales et disposer d’un marquage CE ou avoir été validé par le Centre national de référence des virus des infections respiratoires dont la grippe.
En cas de résultat discordant entre ces deux cibles, un nouvel examen est à réaliser à partir d’un nouveau prélèvement.
– En cas de résultat positif, le résultat et les renseignements cliniques doivent être transmis au Centre national de référence des virus des infections respiratoires dont la grippe pour que celui-ci remplisse ses missions de surveillance.
La manipulation des échantillons respiratoires doit se faire dans un laboratoire LSB2, sous PSM2, quelles que soient les activités réalisées (mise en tampon de lyse pour l’extraction des acides nucléiques, ensemencement à visée bactériologiques, cytologie des liquides type liquide bronchoalvéolaire…).

 

 

 

SARS-CoV-2 et recherche

 

 

SHL Stories and Media archive for Tag: COVID-19

How NETs harm lungs

Are NETs present in human ARDS, like during fulminant coronavirus infections? Could breaking up NETs help cure patients? 

How NETs harm lungs

4/23/2020

COVID-19 et SARS-CoV-2

L’Ecole de l’ADN, Centre d’Innovation en Génétique et Biotechnologie est mobilisée pour faire face à l’épidémie de COVID-19:

Le Président de l’Ecole de l’ADN, Philippe Berta est nommé à la tête d’un groupe de travail sur le recherche sur le COVID-19.

 

 

 

Articles de revue publiés dans Salles Propres:Publié le 19 mars 2020 : État de l’Art sur la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19)

Publié le 8 avril 2020 : Le virus SARS-CoV-2 et la maladie COVID-19 : données moléculaires

Article de revue publié par Horiba Diagnostic:

Utilisation de marqueurs biologiques pour le diagnostic et la surveillance du COVID-19

 

 

Le virus SARS-CoV-2 et la maladie COVID-19 : données moléculaires

Le virus SARS-CoV-2 et la maladie COVID-19 : données moléculaires

Philippe Berta1,2 et Christian Siatka 1,2

      1Université de Nîmes, site des Carmes, place Gabriel Péri, 30021 Nîmes – France

         2Ecole de l’ADN de Nîmes, Muséum d’Histoire Naturelle, 30000 Nîmes – France

article publié le 15 avril 2020 dans

Comprendre les mécanismes moléculaires utilisés par le virus permettra de dégager des stratégies de diagnostic, de prise en charge et de traitement efficace des patients symptomatiques mais aussi asymptomatiques. Après avoir proposé un point complet sur le virus SRAS-Cov-2 le 19 mars 2020, Christian Siatka de l’Ecole de l’ADN de Nîmes et Philippe Berta de l’Université de Nîmes apportent aujourd’hui un éclairage sur les données moléculaires.

Merci à Mme Béatrice Becherini, Rédactrice en chef, du magazine Salles Propres pour sa collaboration.

Article  en téléchargement

PDB:6VYB

 

Utilisation de marqueurs biologiques pour le diagnostic et la surveillance du COVID-19

COVID-19 screening, prognosis and severity assessment with biomarkers
for management of patients

Published April 10, 2020

COVID-19 Article HORIBA

Summary
This global epidemic of coronavirus that we are currently experiencing, need an over view on the biological markers that allow the monitoring of COVID-19 disease. After a synopsis of the clinical characteristics and the management of patients, we propose a literature review of the diagnostic tests which include molecular and serological diagnosis. The aim of this document is to show the biological markers involved in screening, triage and prognosis, which involves white blood cells, platelets, Ddimer, CRP and fibrinogen. While acknowledging that these parameters are not exhaustive, they nonetheless represent essential biological markers for the management of this epidemic.

Cette épidémie mondiale de coronavirus que nous connaissons actuellement a besoin d’une vue d’ensemble sur les marqueurs biologiques qui permettent la surveillance de la maladie COVID-19. Après un synopsis des caractéristiques cliniques et de la prise en charge des patients, nous proposons une revue de la littérature des tests diagnostiques incluant le diagnostic moléculaire et sérologique. Le but de ce document est de montrer les marqueurs biologiques impliqués dans le dépistage, le triage et le pronostic, qui impliquent les globules blancs, les plaquettes, les D-Dimer, la CRP et le fibrinogène. Tout en reconnaissant que ces paramètres ne sont pas exhaustifs, ils représentent néanmoins des marqueurs biologiques essentiels pour la gestion de cette épidémie.

Christian Siatka(1,2), Marion Eveillard(3), Jun Nishimura(4), Christophe Duroux(5) and George Ferrandi (5,6)

1 Université de Nîmes, 7 Place Gabriel Péri, 30000 Nîmes – France
2 Ecole de l’ADN de Nîmes, Muséum d’Histoire Naturelle, 30000 Nîmes – France
3 CHU de Nantes, service d’hémathologie biologique, 9 quai Moncousu, 44093 Nantes-Cedex 1- France
4 HORIBA, Ltd. 2 Miyanohigashi, Kisshoin, Minami-ku, Kyoto 601-8510 – Japan
5 HORIBA ABX, Parc Euromédecine, Rue du Caducée – BP 7290, 34184 Montpellier-Cedex 4 France
6 Lead contact